Pierre de Beauvais : Bestiaire

noTrauma or stressful events - such as bereavement, financial worries, relationship breakdown can bring on depression. Major changes in your life, like starting a new job, graduating from school, or getting married can also contribute to depression. * Inability to reduce the sleeping pill dosage November 26, 2014 By Clay Zeigler purchase cheap clonazepam 2mg, In some cases, such as if you have a diagnosis of generalised anxiety disorder (GAD). your doctor may decide to prescribe you a drug called pregabalin (Lyrica). In some cases, such as if you have a diagnosis of generalised anxiety disorder (GAD). your doctor may decide to prescribe you a drug called pregabalin (Lyrica). I don’t have to look far to find evidence of anxiety as a family trait. My great-grandfather Chester Hanford, for many years the dean of Harvard College, was in the late 1940s admitted to McLean Hospital, the famous mental institution in Belmont, Massachusetts, suffering from acute anxiety. The last 30 years of his life were often agonizing. Though medication and electroshock treatments would occasionally bring about remissions in his suffering, such respites were temporary, and in his darkest moments, in the 1960s, he was reduced to moaning in a fetal ball in his bedroom. Perhaps wearied by the responsibility of caring for him, his wife, my great-grandmother, a formidable and brilliant woman, died from an overdose of scotch and sleeping pills in 1969, a few months before I was born. Trauma or stressful events - such as bereavement, financial worries, relationship breakdown can bring on depression. Major changes in your life, like starting a new job, graduating from school, or getting married can also contribute to depression. purchase ambien at discount prices symbol I don’t have to look far to find evidence of anxiety as a family trait. My great-grandfather Chester Hanford, for many years the dean of Harvard College, was in the late 1940s admitted to McLean Hospital, the famous mental institution in Belmont, Massachusetts, suffering from acute anxiety. The last 30 years of his life were often agonizing. Though medication and electroshock treatments would occasionally bring about remissions in his suffering, such respites were temporary, and in his darkest moments, in the 1960s, he was reduced to moaning in a fetal ball in his bedroom. Perhaps wearied by the responsibility of caring for him, his wife, my great-grandmother, a formidable and brilliant woman, died from an overdose of scotch and sleeping pills in 1969, a few months before I was born.no
Selon l’auteur, il a traduit le livre du latin en prose pour respecter exactement le texte original. Au début il précise que le Dieu a créé « l’ensemble des créatures » pour l’homme afin de lui montrer des exemples de croyance religieuse et de foi. Ensuite suivent 38 petits récits qui décrivent les animaux réels (le renard, l’aigle, la fourmi, le hérisson, etc.), fabuleux (l’hydre, le phénix, la licorne, etc.), les hybrides (la sirène), les pierres et Amos le Prophète en précisant leurs propriétés réelles ou imaginaires en faisant les rapports aux sujets de la religion.
Le monde est divisé en trois parties : le Ciel qui est lié au Dieu, à Jésus Christ, au Saint-Esprit, aux anges, aux saints, aux prophètes, aux Saintes-Ecritures, aux deux Testaments, etc. Ensuite on trouve son opposition qui est l’Enfer qui correspond au Diable avec sa légion, aux ténèbres, aux péchés, etc. L’homme se trouve entre le bien et le mal et doit veiller toujours de ne pas errer du Dieu vers le Diable qui le poursuit perpétuellement. Le Diable essaie de tromper l’homme et de l’attacher à lui mais l’homme est capable de distinguer le bien et le mal et il doit résister aux paroles, aux œuvres et aux plaisirs offerts par le Diable.
Certains animaux rappellent Dieu, Jésus Christ et ses actions, surtout la résurrection : Jésus Christ est le lion céleste ; le pélican représente le Dieu qui tue ses enfants (Jésus Christ) et les ressuscite le troisième jour ; le phénix qui revient à la vie le troisième jour après s’être brûlé ; la licorne qui s’endort sur les genoux de la vierge comme Jésus Christ qui est né de la Vierge ; l’hydre qui tue le crocodile de l’intérieure comme Jésus Christ a détruit l’Enfer ; la chèvre qui aime les hautes montagnes comme Jésus Christ aime les prophètes ; la panthère qui s’éveille après trois jours de sommeil et qui rugit, l’odeur doux de sa bouche attire les animaux, le dragon (le Diable) a peur de la panthère, Jésus Christ attire également à lui les hommes ; la colombe qui est très douce et représente le Saint-Esprit ; les brebis qui sont le corps du Christ ; une pierre l’aimant qu’on ne voit que la nuit comme Jésus qui est descendu dans les ténèbres de ce monde et l’a illuminé ; le caladre qui est tout blanc comme Jésus Christ et on apprend par lui si un malade vivra s’il le regarde ou mourra s’il tourne sa tête juste comme Jésus Christ qui a tourné son visage du peuple Juif ; le cerf qui tue le serpent comme Jésus Christ tue le Diable).
D’autres animaux représentent le Diable : le hérisson coupe les grappes et porte les raisins sur ses épines, c’est le Diable dont les épines sont couvertes des biens et des plaisirs temporels ; le renard qui est fourbe et rusé et qui trompe toujours les autres comme le Diable tente à tromper les hommes ; l’âne sauvage dont le braiment représente le Diable qui voit les hommes se tourner vers Dieu ; le singe qui possède une tête et pas de queue comme le Diable qui a été l’archange et qui a été chassé à l’Enfer ; la lacovie qui trompe les gens par sa ressemblance à une île et les gens y s’attachent comme les péchés s’attachent à l’homme et il se noie avec le Diable ou il meurt envahi par les plaisirs que le Diable lui donne ; le dragon qui dévore les colombes et le Diable dévore les hommes qui s’éloignent du Dieu ; le loup dont le yeux brillent la nuit représente les œuvres du Diable ; la perdrix qui prend les œufs des autres comme le Diable ramasse les ignorants mais les poussins grandis reconnaissent leur mère naturelle comme les gens reviennent vers le Dieu.
Le dernier groupe des créatures représente les hommes : les Juifs (Nycticorax qui aime les ténèbres plus que le jour ; l’hyène qui se comporte à la foi comme le mâle et la femelle comme les Juifs qui ont tout d’abord aimé le Dieu, ont ensuite aimé les plaisirs du monde), les relations hommes-femmes (la sirène qui attire les hommes, les endort et tue comme les femmes qui attirent les hommes par leurs paroles trompeuses ; les deux pierres ardentes qui en se reprochant l’un de l’autre causent le feu qui brûle tout autour autant que les hommes s’approchant des femmes sont affectés par le feu qui brûle les biens que le Dieu lui a donné ; les éléphants qui représentent Adam et Eve qui vont vers le Paradis, et y mangent le fruit de l’arbre) ; les exemples des créatures qui symbolisent les hommes égarés (l’antula qui est cruelle et qui a deux cornes qui s’attachent aux rameaux et le chasseur la tue comme l’homme qui s’attache aux plaisirs du monde meurt aussi ; la serre qui rivalise avec le navire et qui veut prouver sa rapidité et qui est comme les hommes vaincus par de multiples vices ; l’ybex qui vit de charognes et n’entre pas dans l’eau comme les hommes qui ne savent pas nager dans la mer spirituelle du Dieu ; le castor qui donne ses testicules à un chasseur où les testicules symbolisent les vices des hommes desquelles ils doivent se débarrasser ; la belette qui mange la semence du mâle par la bouche et qui met bas par l’oreille comme les gens qui écoutent les paroles du Dieu mais qui abandonnent ce qu’ils ont entendu et deviennent comme l’aspic comparé aux hommes riches) ; les exemples de créatures qui représentent les hommes sages et justes (la huppe qui aide à ses parents quand ils sont vieux à reprendre les forces, donc, les hommes qui servent et honorent leurs parents ; la fourmi qui recherche les grains et qui ne demande rien des autres, elle trouve la nourriture elle-même – comparaison avec les cinq vierges folles et sages, la fourmi divise les grains en deux parties comme l’homme qui sépare les choses de l’esprit de celles du corps ; la foulque qui ne mange jamais de charogne et qui reste en un seul lieu toute sa vie comme les hommes qui ne se remplissent pas des désirs du monde et demeurent en un seul lieu ; l’autriche qui oublie ses œufs comme les gens doivent aimer le Dieu plus que ses parents ou ses enfants ; le cerf symbolise les hommes sages et fidèles ; la salamandre qui éteint le feu comme les saints l’ont fait par leur foi ; le chien qui guérit la plaie en se léchant comme les prêtres lèchent les plaies (les plaies) des hommes, quand il tient du pain ou de la viande dans sa gueule et se regarde dans l’eau il pense que c’est un autre chien et laisse tomber ce qu’il tient (comme dans l’ysopet Comment un chien, par sa convoitise, perdit dans une fleuve un quartier de mouton qu’il portait).
Les morales qui suivent les descriptions des créatures semblent très persuasives car l’auteur s’adresse directement aux lecteurs les appelant les chrétiens, les hommes de Dieu, les fils du Dieu, les hommes chrétiens nés de l’eau et du Saint-Esprit, les âmes des fidèles qui doivent être sages et chastes et vivre spirituellement et il vise même au public des Juifs et des païens.