eHibou – c’est un hibou électronique qui vous aide d’apprendre le français à travers la poésie

Cette thèse est un projet d’écrire un « manuel », un recueil de poèmes à l’usage des étudiants de l’école secondaire.

Pourquoi ce travail ? En enseignant une langue étrangère (ici le français), il ne faudrait pas rejeter ou oublier la littérature qui joue un rôle très important dans la vie culturelle de la France. La littérature française est très riche, elle reflète les différents époques et aspects de la vie du pays. La poésie française est une partie de la littérature aussi importante que la prose.

En Lituanie, dans les écoles secondaires on ne prête pas assez d’attention à l’enseignement de la poésie française. Dans les manuels il n’y a que quelques poèmes mais, en général, ils ne sont pas accompagnés d’activités qui pourraient proposer une manière utile et intéressante de lire un poème, une autre possibilité d’aborder un poème à l’étudiant avant qu’il le lise.

Ce « manuel » a pour but de proposer aux apprenants quelques poètes français, classiques et modernes, connus et qu’on ne connaît pas (J. de La Fontaine, A. Rimbaud, P. Verlaine et d’ autres) et de présenter leur œuvre ensemble avec différentes activités pour que la lecture soit intéréssante et utile. Il est très difficile de présenter aux jeunes des textes littéraires de telle manière qui ne les décourage pas. Ce travail cherche à atteindre les modestes mais utiles résultats : faire faire aux étudiants les premiers pas vers la connaissance du plus beau des langages, le langage poétique français, son vers – son art des mots.

Dans la première partie de ce travail on discutera de la spécifité d’un texte poétique. On présentra les différences entre la poésie et la prose et, de plus, on proposera des conseils pour la lecture et l’interprétation des poèmes, précisant aussi le rôle du professeur, le choix des textes, leur étude etc. Dans l’ouvrage d’Amor Séoul Pour la didactique de la littérature on trouve une phrase qui explique comment il ne faut pas enseigner la littérature : « on n’enseigne pas la littérature comme on enseigne la langue ou la civilisation » . La question qui se pose – comment donc faudrait-il enseigner la littérature ? Il est évident que présenter un poème français à un apprenant français n’est pas la même chose que le présenter à un apprenant étranger. Le poème en langue étrangère pose beaucoup plus de difficultés qu’en langue maternelle : le vocabulaire, les mots inconnus qui gênent la compréhension et la lecture d’un poème, la différence des traditions poétiques. Ce « manuel » propose quelques idées qui devraient faciliter la lecture des textes poétiques et la rendre plus intéressante.

Dans une deuxième partie on présentera le « manuel », le public auquel il est destiné et les textes poétiques qu’on a choisis pour ce travail, ses objectifs, les conseils au professeur qui va utiliser ce « manuel », l’organisation des leçons en dégageant les trois parties de la leçon : pré-lecture, lecture et post-lecture.

La dernière partie est le « manuel », divisé en 17 leçons. Chaque leçon contient une courte biographie sur l’auteur et un poème suivi des exercices.