La réception de l’œuvre de Rabelais en Lituanie

Introduction

La Renaissance, commencée en Italie et répandue en Europe, nous a laissé beaucoup de chef-d’œuvres dans les domaines de l’art, de la littérature, de nombreux ouvrages et recherches dans les sciences de la nature, de la médecine, de l’astronomie, etc. Cette période est inimaginable sans les auteurs importants comme Guillaume Budé, Erasme, Thomas More, Montaigne et bien sûr, Rabelais avec le roman Gargantua et Pantagruel. La Renaissance a également influencé la vie culturelle et intellectuelle du Grand-duché de Lituanie. Dans ce travail on présentera, tout d’abord, les conditions historiques et la vie culturelle en Lituanie au XVIe siècle, les contacts des intellectuels avec ceux des autres pays de l’Europe et les courants qui s’y répandaient, leur intérêt pour les idées d’Erasme de Rotterdam, de Luther, de Calvin, de Melanchthon. On évoquera la grande influence de la reine de Pologne et de Lituanie, Bona Sforza, d’origine italienne, de la famille des Sforza de Milan et du Grand duc de Prusse Albert. Le rôle de la Réforme sera également développé car elle a tiré la Lituanie de la stagnation culturelle, a inspiré la pensée sociale, la littérature et le langage écrit, a stimulé les adversaires catholiques à entreprendre des activités culturelles. En général, cette période a rapproché la Lituanie de la culture de l’Europe occidentale[1]. Néanmoins, on montrera que l’union avec la Pologne en 1569 et l’occupation de l’Empire russe en 1795 eurent des conséquences néfastes pour l’identité culturelle de ce pays, surtout pour la langue nationale. Pour finir la présentation du contexte historique on abordera le XXe siècle: la séparation de la Lituanie de l’Empire russe et la renaissance de la vie culturelle, la Second guerre mondiale et la période soviétique. Continue reading La réception de l’œuvre de Rabelais en Lituanie