Fénelon : Traité de l’éducation des filles

noRoad Rage is a Stress incident related to the Pituitary gland which kicks up the adrenals, then your body goes to "ready" and tensed up mode. Insomnia is a disorder in which a person has trouble or an inability to fall asleep or stay asleep. Insomnia can be a short-term condition brought on by stress, medication, or other medical conditions. In some cases it’s a long-term problem that can affect a person’s quality of life. People with insomnia often feel tired during the day, have trouble concentrating, and feel like any sleep they did get was not restful. purchase cheap generic carisoprodol drugs are bad Symptoms of depression some may experience, Another great pro of anti epilepsy medications is that they are much safer than these sorts of drugs used to be. The side effects are definitely lessened, and fewer people talk about the problems that they may have experienced with the drugs. Experimentation and testing have made it so that we know about the side effects ahead of time, and it makes it so that people don’t have to feel as anxious about the medications that they are taking or giving to their children. Insomnia is a disorder in which a person has trouble or an inability to fall asleep or stay asleep. Insomnia can be a short-term condition brought on by stress, medication, or other medical conditions. In some cases it’s a long-term problem that can affect a person’s quality of life. People with insomnia often feel tired during the day, have trouble concentrating, and feel like any sleep they did get was not restful. xenical medication side effects Some Tips from Dr. Mike “Over there, I never had the time, energy, or free will to even begin to deal with some of the emotions I was bottling up. A few months after I got back was a different story, though. I was finally having to deal with all the issues I’d stored away” Some Tips from Dr. Mikeno
Dans son œuvre « De l’Education des filles » Fénelon combat les idées exprimées à travers la discussion sur l’éducation féminine au cours du XVIIe siècle. Afin de présenter l’opinion de la société ou plutôt de cette partie qui s’oppose à l’éducation des filles et qui se moque de leurs connaissances,  Fénelon se sert du pronom « on » : « pour les filles, dit-on, il ne faut pas qu’elles soient savantes… », « on ne manque pas de se servir de l’expérience… », « on se croit en droit d’abandonner aveuglément les filles… », etc. La négligence de l’éducation des filles vient de la coutume et ce sont les mères, donc les femmes qui s’opposent à l’instruction de leurs filles. Cela peut probablement être expliqué par le fait qu’à l’époque il était honteux pour les femmes de désirer s’instruire et les mères protégeaient leurs filles pour qu’elles ne soient ridicules. C’est comme un cercle vicieux quand les mères ignorantes élèvent les filles ignorantes. De plus, on suppose que l’éducation change la nature des filles et elles deviennent dénaturées, vaines et précieuses. Fénelon contredit ces idées disant qu’il ne suffit pas pour la femme de savoir gouverner son ménage et obéir à son mari sans réfléchir. Fénelon reconnaît que les filles sont très curieuses et plus faibles que les hommes et que le danger de devenir une « savante ridicule » existe, mais, selon lui, l’éducation des filles est aussi nécessaire et importante pour le bien public que celui des garçons et doit également être réglée.
Afin de justifier l’éducation des filles Fénelon présente plusieurs arguments. Comme on l’a déjà mentionné, le corps et l’esprit des femmes sont plus faibles que des hommes, c’est pourquoi il est très important d’éduquer les filles pour qu’elles deviennent plus fortes. Les femmes occupent une place très importante dans la société car elles s’occupent de l’administration des familles, du bien-être de leur mari et de la bonne éducation de ses enfants. Ce sont les devoirs qui sont essentiels pour toute la société, c’est la femme qui influence les bonnes et mauvaises mœurs, qui aide à son mari à exercer son autorité publique, garde le bonheur du mariage, élève ses enfants qui sont l’avenir de l’humanité. La femme éduquée est capable d’accomplir ces tâches alors que celles sans éducation peuvent ruiner les familles, gâter les enfants et rendre le mariage malheureux. Fénelon résume que les femmes élevées créent le bien et celles qui en manquent causent le mal. Les femmes sont aussi responsables de l’éducation des hommes car dès l’enfance c’est la mère qui influence les mœurs, les vertus, la mode de vie d’un garçon et les femmes qui l’accompagnent plus tard laissent également les traces sur sa condition. Fénelon indique aussi les malheurs de la société qui ont été causés par les femmes déréglées (les guerres, les révolutions, etc.) et c’est la preuve définitive pour encourager de bien élever les filles.
Fénelon critique l’absence du programme éducatif pour les filles car cela cause les mauvaises habitudes, le manque du goût, la paresse, la mollesse, etc. La mère devrait s’occuper de l’éducation de sa fille dès sa jeunesse et l’instruire à gouverner quelque chose dans la maison. Fénelon critique surtout la façon selon laquelle les filles nobles sont élevées. Elles ne doivent pas exercer les travaux manuels donc elles ne s’accoutument pas au travail et elles ont beaucoup de temps libre qui est rempli par les choses futiles. Elles voient comme exemple leur mère qui est sévère et toujours occupées des soucis domestiques et, de l’autre côté, elles sont entourées par les femmes flatteuses qui les gâtent. Fénelon décrit un exemple concret de l’éducation disant que le sommeil trop long est nuisible et mène à la mollesse et c’est le sommeil moyen qui est utile et rend la joie pour une personne. Une très grande curiosité est aussi critiquée car les filles s’intéressent aux objets vains comme les romans, les comédies, les récits d’aventures sans certaine base de connaissances. Les œuvres pareilles suscitent en elles l’imagination et elles pensent qu’elles habitent dans le monde décrit dans les histoires lues et elles sont déçues après avoir appris que la réalité aboutit au ménage. L’idée du programme éducatif pour les filles paraît être nécessaire mais ce programme devrait être strict et suivi dès l’enfance, les filles ne devraient s’occuper de des choses sérieuses. Tout de même, ce programme devrait avoir certaines limites et de ne pas mêler les filles dans les sphères qui sont incompréhensibles pour elles comme la politique, l’art militaire, etc. pour qu’elles ne deviennent les savantes ridicules.
Les objectifs de l’éducation féminine sont centrés sur les devoirs domestiques et la maternité. Une femme bien éduquée est celle qui est une bonne mère et une bonne maîtresse de la maison donc il faudrait l’éduquer dès son enfance, lui expliquer les détails du gouvernement du ménages et lui procurer de l’expérience pratique. Les femmes doivent être modérées et apprendre les choses qui seront utiles dans l’accomplissement des devoirs dans la maison. L’éducation féminine est très importante pour toute la société car la femme est une partie inséparable de l’entourage et l’influence énormément. C’est pourquoi il faut apprendre aux  femmes à élever les enfants pour qu’ils soient vertueux et aient du goût pour le bien. L’éducation des femmes devrait limiter leur curiosité et faire apprendre des choses qui leur seront utiles dans leur vie, de comprendre ce qui est inutile et ridicule. Il faudrait leur imposer les vertus publiques, les rendre intelligentes et travailleuses pour qu’elles apportent du bien et ne nuisent pas à la société.

2 thoughts on “Fénelon : Traité de l’éducation des filles”

Comments are closed.