Le choix des poèmes

Poème ancien ou contemporain ? Paradoxalement, il est plus difficile de comprendre le sens des poèmes contemporains français que des poèmes romantiques ou du XIXe siècle car si dans l’ensemble le lexique des poèmes contemporains est plus facile, le sens ne se laisse pas déchiffrer facilement. En même temps, le poème ne devrait pas être parfaitement clair et facile à comprendre et traduire. Ce type de poème peut perdre l’intérêt très vite. Quand aux poèmes anciens, ils peuvent présenter des problèmes inattendus pour ceux qui savent très bien le français contemporain – les archaïsmes, le lexique de la langue ancienne. La langue des poèmes modernes est très proche de la langue parlée. La poésie moderne n’est pas basée sur des règles strictes de versification et elle privilégie plus le sens transmis. L’étude d’un poème contemporain est plus facile car elle n’exige pas de connaissances particulières en poétique, versification. Dans ce travail on a choisi des poèmes anciens et contemporains sans exclure ni les uns ni les autres. Au début du « manuel » on trouve des poèmes courts et contemporains car leur lexique est beaucoup plus facile et ne devrait pas décourager les apprenants. Plus tard, quand il est plus facile de choisir des poèmes qui correspondent au niveau de la compétence linguistique des étudiants, on donne des poèmes plus longs et plus anciens (par exemple, ceux de Jean de La Fontaine – XVIIe siècle) pour que l’étudiant soit sensibilisé à la variété des textes poétiques et apprenne à comparer les différentes périodes poétiques. Poème long ou plutôt court ? Pour que le poème ne soit pas ennuyeux il nous semble que le meilleur choix serait un poème court et contemporain. Il n’est pas bien de présenter des fragments des poèmes car un poème est comme un objet d’art qu’on peut regarder de tous les côtés et chercher à comprendre de l’ensemble le vouloir dire du poète. E.A. Poe prétend qu’un long poème ne devrait pas exister car pour admirer le poème il faut le savoir tout entier « par cœur » pour assimiler toutes les relations entre les mots, les structures, les idées . Enfin, pour conclure, on peut dire qu’il faudrait éviter de longs poèmes en langue étrangère afin de ne pas décourager l’intérêt des apprenants. Alors, en préparant ce « manuel » on a choisi des poèmes plutôt courts. Les poèmes les plus courts et les plus faciles sont présentés au début afin de pouvoir mieux intéresser les apprennants et susciter en eux le désir de continuer les études de la poésie.

4 thoughts on “Le choix des poèmes”

  1. J aime mathieu.

    J etre songer qui voir commentaire?

    Evident et faire une lapalisaade, enfoncer les portes ouvertes – je ne ecrire Francais.

    Ecrire Francais faire aller bien a savoir prompt.

    Pres de E_MAIL de nos jour, je [etre] inviter presenter, ‘Such a Sweet Sparrow’ presque ferme ‘International Who’s Who in Poetry’ ce annee sponsorise pres de ”Poet and Poem’ from NPR Radio, Library of Congress and Poetry.com’

    Faire plaisir me accompagnement?

    Me incomplet universtie etre MIT [67 – 70].

  2. c’est vraiment cool tout se que tu as écrie et je le pense vraiment j’ai trouver sa beau en tout cas a plus

Leave a Reply