Leçon XIII Jean-Pierre Rosnay – ^ L’accent circonflexe et la petite cédille ç

Objectifs
Culturels :
Jean-Pierre Rosnay. Sa biographie. Etude du poème L’accent circonflexe et la petite cédille.
Communicatifs : travailler avec les mots qui ont un accent circonflexe ou une cédille; répondre aux questions sur le texte.
Linguistiques : les questions avec l’inversion ; les pronoms possessifs ; l’accent circonflexe et la cédille.

Jean-Pierre Rosnay

Un oncle l’a initié à la poésie à l’âge de quatre ou cinq ans, et il ne devait plus cesser d’en écrire. En 1950 il a fondé le mouvement J.A.R. (Jeunes Auteurs Réunis) connu pour un certain nombre de manifestations-scandales organisées afin de rendre plus vive une actualité poétique un peu endormie. En 1952, il a rencontré sa Muse, Tsou l’Alexandrine qui lui a donné les plus beaux enfants du monde, quatre, puisque « Tête brune, tête blonde, tous les enfants sont les plus beaux enfants du monde ». En 1954, il a publié ses premiers recueils de poèmes : Le treizième apôtre, Comme un bateau prend la mer, Les Diagonales.

Pré-lecture
– Regardez bien le titre du poème et expliquez ce que c’est que l’accent circonflexe et la cédille.
– Jouez le concours : écrivez les mots que vous savez avec :
L’accent circonflexe…………………………………………
La cédille ……………………………………………………
Celui qui écrira le plus grand nombre de mots sera le gagnant (c’est au professeur de choisir le prix).
Lecture

– Lisez le poème pour la première fois et trouvez les mots avec:
L’accent circonflexe …………………………………
La cédille …………………………………………….
– Lisez le poème encore une fois et trouvez la description:
d’un poème………………………………………………………………
de la cédille…………………………………………………………………
de l’accent circonflexe ……………………………………………………
– Reécrivez les mots
de la cédille………………………………………………………………
de l’accent circonflexe …………………………………………………

^ L’accent circonflexe et la petite cédille ç
Entre deux vers
D’un long poème
D’un poème fort ennuyeux
La cédille aux yeux de verveine plante dont une espèce a des vertus calmantes
qui nattait ses jolies cheveux
rencontra l’accent circonflexe
Curieuse quoiqu’un peu perplexe indécis
Sans moi vous l’eussiez deviné
Elle lui dit pour commencer
Quel bizarre chapeau que le vôtre
Seriez-vous par hasard gendarme ou polytechnicien
Et que faites-vous donc sur le front des apôtres celui qui propage la foi crétienne
Est-ce vous la colombe ou la fumée du train
Je suis je suis gentille cédille
Le S escamoté des mots de l’autrefois                                     dérobé
C’est à l’hostellerie qu’on emmenait les filles                        bâtiment d’une abbaye où l’on reçoit les hôtes laïcs
Le S a disparu me voici sur le toit
Et toi que fais tu cédille
A traîner derrière les garçons
Sont-ce là d’honnêtes façons
N’es-tu point de bonne famille
Accent bel accent circonflexe
Voilà toute ma vérité
Je t’aime et pour te le prouver

Je fais un S avec un C

Questions sur le texte
– Quelles sont les hypothèses que fait la cédille pour constater l’identité de l’accent circonflexe?
– Trouvez les extraits dans le poème dits par l’accent circonflexe. Quelle histoire raconte-t-il?
– Qu’est-ce que l’accent circonflexe pense de la cédille?
– Et la cédille, quelle est son attitude envers l’accent circonflexe?

Exercices – Posez des questions (en faisant l’inversion) aux phrases suivantes:
1. Il est un gendarme.
2. Je ne suis pas la colombe.
3. Elle est de bonne famille.
4. Hier, vous avez fait un tableau.

– Reécrivez les phrases en utilisant les pronoms possessifs:
Exemple: Son sac est rouge et mon sac est noir.
Le sien est rouge et le mien et noir.
1. Mon chapeau est noir et ton chapeau est blanc.
2. Je préfère votre poème.
3. Leur famille est plus nombreuse que notre famille.
4. Son fils est polytechnicien et sa fille est polytechnicienne.
5. Notre maison est plus petite que votre maison.

Post lecture
Regardez la forme de la virgule – , – et la forme de l’apostrophe – ’ -. Imaginez et écrivez au moins cinq questions que l’apostrophe pourrait poser à la virgule et que la virgule pourrait poser à l’apostrophe.
L’apostrophe: ………………………………………………………………
La virgule: …………………………………………………………………