La langue de la prose et de la poésie

Comme c’est un recueil de poésie, il est bien important de préciser la différence entre les deux langages : langage de la prose et de la poésie, tout en dégageant la particularité d’un texte poétique. Les deux langages appartiennent à la littérature mais, tout de même, il ne faudrait pas oublier la différence qui existe entre eux, surtout quand on enseigne les textes poétiques dans une classe de l’école secondaire. Cette distinction entre les deux langages existait déjà au Moyen Age, le roman et la chanson étant deux genres tout-à-fait diférents. De plus, cette différence intéressait les écrivains et les théoriciens des siècles suivants. Paul Valéry (1871-1945) était un des plus importants poètes-théoriciens du début du XXe siècle qui a commencé à analyser la littérature à partir de l’opposition entre la prose et la poésie. Selon lui, la prose a pour objet d’être comprise, elle s’adresse directement au lecteur lui transmettant des renseignements à comprendre. La poésie, par contre, est executée pour elle-même, selon le poète, les mots d’un poème n’expriment pas des pensées, ils ne sont que des objets. Sartre a prolongé l’idée de Paul Valéry en comparant la poésie à la peinture pour mieux exprimer son opposition à la prose. Il propose des idées similaires à celles de Valéry : la peinture crée des objets qui ont en eux mêmes leur propre valeur. Le poète crée des poèmes de la même manière : « le peintre est muet : il vous présente un taudis, c’est tout, libre à vous d’y voir ce que vous voulez » . Les mots de la poésie sont plutôt comme des objets que des signes, dit Valéry : « l’empire des signes, c’est la prose ; la poésie est du côté de la peinture, de la sculpture, de la musique » . Le poème c’est un tableau où résident les paysages, les personnages, les sentiments etc., le poème est comparable à une sculpture car il a une forme, des strophes, des quatrains, des tercets, des contours selon la longueur et d’autres choses. Le poème est une œuvre musicale ayant la versification, la rime, la sonorité … C’est Valéry qui a affirmé que le langage de la prose est celui de l’algèbre et le langage de la poésie est celui de la musique. Barthes distingue également les deux langages, les nommant « une langue linguistique », celle de tout le monde et une langue « non linguistique » – celle des poètes .

3 thoughts on “La langue de la prose et de la poésie”

  1. I seem to have entered in the middle of your Word Press blog. I am getting ready to give my self French lessons. This eHibou address was advertised as learn French and Poetry at the same time. Some of my poetry is on http://www.Poetry.com. Is this a beginning to this site
    http://www.eHibou.com ?
    Thanks.

  2. Dear Lynn Steven Killingsworth,

    time to time I post French lessons based on French poetry. These lessons are useful for French teachers but also could be useful for students who already have basic knowledge of French language and who intend to improve their skills using these unusual methods. My blog home address is http://www.ehibou.com . I hope this information is useful for you.

  3. I have three commonly known email addresses and some that are not so commonly known. There are also many other email addresses on blueseahorse.ca. It is easily explainable but some may have been added beyond my scope.

    I virtually always use:
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    My poems are printed on a letterhead with [email protected]. With your address I could send ~200 attachments some 40 of which are not publishable. Some ladies say I have five better than ‘Such a Sweet Sparrow.’ Twelve of my best twenty I have not personally posted. Somehow being back on this page … this is my fourth post.

Leave a Reply